TARN-ET-GARONNE : Qui parraine qui?

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. JAMME Guy dit :

    Pourquoi pas un accord Mélenchon Président, Hamon chef d’un gouvernement de coalition rouge, rose, vert sur la base des nombreux points de convergence ?
    1- A quoi servirait un score de 15, 16 ou 18 % qui ne permettrait pas de concourir au second tour des présidentielles ?
    2- La nouvelle donne politique laisse apparaître :
    > un rejet du social-libéralisme sauce Valls, qui met hors-jeu de fait la structure PS ;
    > un équilibre des forces de gauche, celle de la social-démocratie incarnée par Hamon qui trouve sa légitimité dans un électorat plutôt favorable aux idées de la vraie gauche sociale et celle de la gauche de transformation, situation inédite depuis les années 70…
    > l’absence d’une présence hégémonique ne peut-elle permettre une coalition loyale placée sous l’égide des citoyens qui, consultés sur des formes à définir, trancheront les différents ?
    3- Mélenchon candidat à la Présidence car le plus âgé et parce qu’il s’est engagé à quitter ses fonction après l’adoption d’une nouvelle constitution sur proposition d’une Assemblée constituante ; Hamon, plus jeune et donc gage pour l’avenir, chef du gouvernement de plein exercice (type cohabitation) formé équitablement à partir des forces en présence et qui s’appuie sur la majorité de l’Assemblée Nationale…
    Le temps presse pour prendre une décision : où se montrer méfiants les uns vis à vis des autres, et rater l’occasion de renverser la logique des oligarchies financières, où saisir l’occasion de gouverner en faveur du peuple, en restant vigilants et conscients des difficultés…

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :