Les saisonniers étrangers, des forçats de la terre pris entre virus et mafia

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. ultimone dit :

    bonjour, je m’occupe du site internet de l’Union locale Timone capelette. Pourrais-je retranscrire votre article sur notre site (copier / coller) en mettant un lien vers votre article ?

Donnez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :